Default Image

Piscine

Liner, coque, carrelage : quel revêtement fera un saut dans votre piscine ?

Le choix d’un revêtement ne s’improvise pas. Il définit l’étanchéité du bassin, son aspect et influera sur la couleur de l’eau. Autant sur le plan pratique qu’esthétique, il est alors essentiel de choisir le revêtement le plus adapté à votre projet. Pour vous accompagner dans ce choix, pas toujours facile, on revient sur les 3 grands types : le liner, la coque et le carrelage.

Liner, grand classique des piscines

Le liner est une poche souple en feuilles de PVC qui se fixe sur les parois du bassin. On parle de revêtement indépendant puisqu’il vient s’ajouter à une structure de piscine existante. Il se pose d’ailleurs sur tous types de piscine (bois, béton, coffrage), et sur toutes formes de bassin.

Son principal avantage est qu’il assure une bonne résistance aux UV et aux algues. De plus, il existe dans un grand choix de coloris. Enfin, il a l’avantage d’être facile d’entretien, ce qui entre nous est plutôt agréable !

Principal inconvénient : le liner est sensible. Il n’aime pas trop l’eau chaude, l’eau acide et les galets de chlore. Si vous faites attention à votre liner, il couvrira votre piscine pour les 10 à 15 ans à venir. A noter : pour allonger sa durée de vie de 10 ans, vous pouvez opter pour le liner armé. Renforcé par une armature en polyester, il est beaucoup plus solide !

 

Coque, hautement résistante

La coque, c’est à la fois la piscine et le revêtement. Elle est généralement conçue en polyester, ou en acrylique, puis est recouverte d’un gelcoat qui assure son étanchéité. Le gelcoat est un matériau à base de résine, ultra résistant aux UV et aux intempéries.

Le principal avantage du gelcoat est son aspect lisse qui empêche les algues de se fixer sur les parois. Vous l’aurez compris, l’entretien n’est pas un souci : il se fera très rapidement à la brosse ou à l’aspirateur ! La coque permet aussi un large choix de personnalisation, qu’il s’agisse de la teinte ou de l’aspect (brillant, nacré ou granité).

Son principal inconvénient est cependant sa durée de vie, assez courte. A partir de 8 / 10 ans, le gelcoat peut commencer à s’effriter. Cela dit, si vous êtes fatigué de la couleur de votre piscine, c’est une bonne raison pour la changer. Attention, la pose est complexe, et doit être assurée par des professionnels armés des bons outils et machines, tels qu’un camion-grue !

Carrelage, 100 % personnalisable

Le carrelage se fixe sur les structures de piscine en béton (coulé ou projeté) ou à coffrage modulaire. On le trouve en version émail, pâte de verre ou céramique. Dans tous les cas, le carrelage, c’est le choix esthétique par excellence. Il offre un large panel de couleurs et de motifs pour couvrir l’ensemble du bassin. Tout est possible !

Son principal avantage est sa durée de vie : plus de 50 ans. Raison pour laquelle on le retrouve souvent dans les piscines publiques ! Par contre, les joints s’abîment facilement, et doivent être changés tous les 10 ans. L’inconvénient majeur du carrelage est qu’il n’est pas étanche. Vous devrez alors le poser sur une surface elle-même étanche telle que de l’enduit.

Bien sûr, ces trois revêtements ne sont pas les seuls existants. Il s’agit simplement des plus populaires. Si vous appréciez les innovations, on vous conseille de vous tourner vers la pierre naturelle couplée à un support étanche, que l’on voit de plus en plus, ou encore la bâche en EPDM, 100 % écologique et très plébiscitée pour les piscines naturelles et plans d’eau !


On vous donne rendez-vous à la Foire de Lyon pour discuter de tous vos projets piscine et rénovation avec des professionnels ! Parmi les exposants présents, dont Desjoyaux, Zodiac, ou encore Clair Azur, vous trouverez forcément les réponses aux questions que vous vous posez.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir toute l’actualité et les bons plans de la Foire de Lyon en premier !

 

Nos partenaires