Default Image

Habitat

Quels travaux d’isolation envisager pour faire des économies d’énergie ?

Du sol au plafond, il existe des solutions pour parfaire votre isolation et aborder l'avenir de façon responsable (et confortable). Si vous ne faites pas encore partie des 3,5 millions de foyers(1) ayant entrepris des rénovations, voici de quoi vous inspirer !

Gros travaux : un investissement pour un avenir radieux

Un chantier peut sembler conséquent, mais nécessaire. Car si vous habitez un logement des années 70-80, comme beaucoup, c'est bien par les murs, le toit et les combles que la perte de chaleur est la plus conséquente. Le gros œuvre vous effraie? Pensez aux économies énergétiques et financières sur le long terme ! En moyenne 637 € par an(2). De plus, les aides sont nombreuses pour vous aider à faire le premier pas, et les suivants (TVA à taux réduit, crédits d'impôt à développement durable, ECO prêt à taux zéro...). Alors, par où commencer ?

  • Prenons les fenêtres : sachez que 10 à 15 % de la chaleur s'échappe par des vitrages mal isolés. Plusieurs choix s'offrent à vous : faire doubler les vitrages des fenêtres en place. Si ce n'est pas possible, si le châssis est trop ancien, mieux vaut encore les changer. A vous d'opter pour un double vitrage classique, ou pour la Rolls des vitrages : le double vitrage à isolation renforcée, enduit d'une fine couche d'argent transparente, pour limiter les transferts de chaleur.
  • Autre rénovation à envisager : l'isolation des combles, qu'ils soient habitables ou non. C'est en effet « par le haut » que chaque maison mal isolée perd 30 % de son énergie ! Pour pallier ce gouffre, sur combles perdus, il suffit de poser une double couche de laine minérale ou d'un autre isolant sur le plancher… Voire même sous le plancher, entre les solives. Même chose pour des combles habitables, mais il faudra ajouter un film plastique pare-vapeur sur l'isolant, ainsi que la finition de votre choix. Il est aussi judicieux de penser au film sous toiture, en extérieur.
  • Côté murs, qui représentent 20 à 25 % de déperdition, vous avez le choix entre une isolation intérieure et extérieure. A l'intérieur, il s'agit de fixer des isolants, recouverts d'une finition esthétique. A l'extérieur, on appliquera plutôt un enduit spécial, pour lequel il faut faire une déclaration de travaux.


Enfin, une fois l’isolation et la ventilation repensées, vous pourrez vous pencher sur le remplacement de votre système de chauffage. Pour une rénovation énergétique efficace, il est primordial de privilégier des systèmes performants, comme les chaudières à condensation. Les chaudières à “ventouse” sont également des équipements modèles : on estime qu’elles consomment 4 à 5 % de combustible en moins par rapport aux autres équipements.

 

Petits travaux : les astuces pour jouer sur la facture

Vous êtes locataires, manquez de temps ou de moyens ? Pas de problème : il existe des petits travaux et des gestes efficaces pour réaliser des économies au quotidien.

Sur vos fenêtres, pensez aux films plastiques conçus pour mieux vous isoler : une feuille très mince de plastique se colle sur la vitre à l'aide d'un sèche-cheveux. Pensez également aux rideaux (à installer aussi devant vos portes d’entrée, par exemple), qui créent une barrière supplémentaire contre le froid… mais aussi contre le bruit !

Faites la chasse aux ouvertures. Supprimez les entrées d’air froid sous les portes, notamment sur celles donnant sur les pièces non chauffées (garage, cave) en plaçant des bas de portes. Vous pouvez également opter pour coller un isolant incombustible sur toute la surface. Isolez les coffrets de volets roulants qui emmagasinent le froid et fermez les cheminées non utilisées pour éviter l’arrivée d’air froid par le conduit. N'oubliez pas les tuyaux qui vous fournissent en eau chaude : pour éviter toute déperdition de chaleur, pensez à les calorifuger, c'est-à-dire à les habiller de manchons spéciaux et isolants.

Zoom sur les isolants écologiques

Enfin, depuis quelques années, de nouveaux matériaux complètement écologiques font leur arrivée sur le marché. Leurs points forts ? Des propriétés isolantes reconnues, doublées d'un grand respect de l'environnement.

  • Le recyclage de vêtements. En effet le coton isole parfaitement du froid et de la chaleur.
  • La fibre de coco qui possède des qualités étonnantes : résistance à l'humidité, isolation thermique et phonique.
  • Le béton de chanvre. Un matériau obtenu du mélange de copeaux de bois, de chaux et d'eau, idéal pour ériger des murs, mais aussi pour réaliser des dalles.
  • La laine de mouton, connue pour sa grande résistance aux changements climatiques, elle isole et régule l'humidité.
  • Le liège, difficilement inflammable, léger, étanche, résistant aux insectes c’est un matériau d’isolation facile.

 

Les solutions sont nombreuses, et bien que certaines demandent un investissement conséquent, il ne faut pas hésiter à s’intéresser aux aides existantes : souvent méconnues, elles peuvent pourtant faire baisser drastiquement la note !


Prêt à tenter l'aventure ? Rendez-vous sans tarder à la Foire de Lyon. 150 exposants dédiés à l’habitat seront présents (professionnels thermique, fermetures, isolation…) parmi lesquels : Godin, Saunier, Duval, De dietrich, OPH, Technitoit… et bien d’autres encore ! Et pour plus de concret, venez visiter “La Maison de demain” présentée par Leroy Merlin, sur 200 m² d’expériences interactives !

 

(1) Selon OPEN 2015, l'observatoire permanent de l'amélioration énergétique du logement, paru en mai 2016 commandé par l'ADEME (sur les rénovations terminées au 31 décembres 2014).
(2) Selon Quelleenergie.com, économie moyenne/an après des travaux de rénovations.
 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir toute l’actualité et les bons plans de la Foire de Lyon en premier !

 

Nos partenaires